INSANE Label …toute une histoire

L’idée a germé en 1980… Alain Neffe jouait dans sept groupes différents: PSEUDO CODE, BENE GESSERIT, HUMAN FLESH, CORTEX, JAPANESE GENIUS, SUBJECT et I-SCREAM.

Parmi les groupes, seul PSEUDO CODE avait un contrat avec SANDWICH Records, label bruxellois.

Des tentatives ont été faites pour trouver d’autres labels, mais sans succès.

La première cassette compilation reprenant des titres des sept groupes est sortie sur le label SANDWICH Records sous le titre « Insane Music For Insane People vol.1 ». Peu de temps après le label a fait faillite et c’est sous le label GRAFIKA AIRLINES que les cassettes suivantes furent réalisées:

  • Insane Music For Insane People vol.2
  • Insane Music For Insane People vol.3
  • CORTEX « Souvenir/Souvenirs »
  • I SCREAM « Tomorrow Is Another Day »
  • la compilation « 4 in 1 – vol.1 » – cassette de 60 minutes où chaque groupe disposait d’un quart du temps – les groupes participants à ce premier volume: MÉCANIQUE VEGETEALE – ÉTAT BRUT – PSEUDO CODE – HUMAN FLESH

Suivies par 2 disques sur GRAFIKA Discs:

  • le premier 45trs de BENE GESSERIT « Kidnapping »
  • et le 33trs compilation « 4 in 1 – vol.2 » reprenant les contributions musicales des groupes: SUBJECT – THE LEGENDARY PINK DÖTS – GLAMOUR FOR EVENING – BENE GESSERIT.

GRAFIKA rejoint par d’autres personnes actives dans le domaine musical fonda DIRECT IMPACT ASSOCIATION. Cette Association voulait créer un lieu multimédia à Bruxelles – projet peut-être trop ambitieux – qui n’a jamais vu le jour.                                                      Les malentendus, la mauvaise gestion et autres entrainèrent la fin de DIA et de GRAFIKA.

Pendant ce temps Alain Neffe continuait à promouvoir et à enregistrer de nouveaux morceaux avec ses sept groupes, connu sous l’appellation « groupe INSANE ». Tout naturellement, lorsque Alain Neffe décida de fonder son propre label, le nom d’INSANE Music Contact fut adopté.

Le label est devenu officiel en janvier 1984.

Nadine BAL, le Manager de PSEUDO CODE rejoint le label et à deux ils mirent en place la distribution des disques et cassettes par « mail-order ». A l’époque Internet n’existait pas!!! Les catalogues étaient tapés à la machine à écrire, photocopiés et envoyés par courrier. Les fans devaient écrire pour commander et envoyer des mandats postaux pour les payements… à l’ère de Paypal, il est difficile d’imaginer cette époque ou tout prenait du temps.

C’est l’époque passionnante du « Home-Made » – tout est fait à la maison: la composition musicale, l’écriture, les enregistrements, les arrangements, le mixage, la production des bandes-mères, la duplication des cassettes, la création des pochettes, la graphisme, les photos, la promotion, …

Le catalogue INSANE reprend 58 disques et cassettes, dont la plupart sont épuisés.

Alain Neffe a participé à des nombreux projets sur d’autres labels. Cela fera l’objet d’autres articles à venir.

Suivez notre blog pour rester informé des prochaines sorties musicales d’INSANE!

 

 

 

2 réflexions au sujet de « INSANE Label …toute une histoire »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s